L’Ecoute et la VoixL'Ensemble Vocal Lucien Bass
Louis-Joseph Marchand et la Missa "Quis ut Deus ?"
Le Centre de Musique Baroque de Versailles, à côté de l’intégrale de l’œuvre de Charpentier, publie des trouvailles du plus haut intérêt, comme cette belle messe à 4 voix a cappella.

A l’heure actuelle, les seuls renseignements dont nous disposions concernant Louis-Joseph Marchand figurent sur la page de titre de son Traité du contrepoint simple ou chant sur le livre publié à Bar-le-Duc, en 1739, par Richard Briflot, imprimeur-libraire. On y apprend que l’auteur est : "Prêtre Semiprebandé, & Maître de Musique de l’Insigne Chapitre de S. Maxe, Chapelle Royale à Bar-le-Duc, ci-devant Maître de Musique des Cathedrales de Chaalons & de Bezançon." Il s’agit donc d’un personnage important qui illustre bien la circulation des musiciens entre la Lorraine et les autres régions de France telle que révélée par les recherches de René Depoutot sur les maîtres de chapelle en Lorraine.

En outre, ce traité est d’une grande importance historique car il est le premier à avoir été publié en France sur ce sujet. Son objet est d’enseigner le chant sur le livre, c’est-à-dire l’art d’improviser un contrepoint sur le plain-chant tel qu’il était pratiqué tous les jours à l’église. D’où le sous-titre de l’ouvrage : Ouvrage nécessaire à tous ceux qui aspirent à entrer dans la Musique de la plûpart des Cathedrales & Collégiales, tant de France, que de Flandre & autres.

La publication de cette messe Quis ut Deus ? présente le double intérêt historique et scientifique de lever un coin du voile sur la pratique de la musique sacrée au XVIIIe siècle à Bar-le-Duc et d’approfondir nos connaissances sur le contrepoint du temps tel que l’illustrent les nombreux exemples musicaux du Traité. L’œuvre, de bonne facture, témoigne de l’excellent niveau des maîtres de musique actifs à l’époque dans les églises.

Préface de l’édition du Centre de Musique Baroque de Versailles
CMBV - Cahiers de musique 13, février 2003

Imprimer l'article :




Forum de l'article

  • > Louis-Joseph Marchand et la Missa "Quis ut Deus ?"
    17 février 2006, par jean-paul montagnier
    Cher Monsieur,merci de votre article sur Louis-Joseph Marchand, mais permettez-moi d’attirer votre attention sur mes propres travaux qui viennent considérablement enrichir votre très brève notice biographique, tirée (j’imagine) de l’introduction du CMBV qui ne tient pas compte de mes recherches. Celles-ci sont facilement repérables en tapant mon nom et celui de Marchand dans "Google". Très cordialement, Jean-Paul Montagnier