L’Ecoute et la VoixL'Ensemble Vocal Lucien Bass
Dimanche 6 mai 2007, 11h, chapelle des Jésuites de Nîmes : Meeta Pandit
Meeta Pandit est l’une des musiciennes de l’Inde les plus prometteuses d’aujourd’hui.

Profondément enracinée dans les modèles traditionnels du chant classique hindoustani, elle est l’héritière reconnue de la Gharana de Gwalior (Ecole musicale de Gwalior, un style apparenté au Khayal, qui fut créé par son arrière-grand-père, Krishnarao Shankar Pandit).


Au simple son de sa voix mélodieuse, vive et profonde, Meeta nous entraîne dans l’univers complexe et fascinant des ragas de l’Inde du Nord, excellant véritablement dans l’art d’exposer toutes les nuances et les subtilités qu’ils contiennent. Cette voix, d’une présence totale, recueillie, radieuse, émouvante, explore les modes et joue avec eux dans des variations superbes, des effets et modulations de haut vol et d’une grande finesse.
Soulignons enfin que l’improvisation est primordiale dans la tradition classique indienne et qu’à travers les règles particulières de chaque raga une musique clairement inspirée doit jaillir, comme une liberté en mouvement, « une musique avec des ailes ».
« La voix est libre », c’est le mot qui convient pour définir un concert de cette jeune artiste de Delhi.
Meeta sera accompagnée aux tablas (percussions indiennes) par Nabankur Bhattacharya, jeune talent très apprécié des musiciens classiques de renom.

Adam Simon Callejon

-  Après le concert, un repas indien vous attend à la Maison du Protestantisme (10 €).

-  Entrée : 18 € (TR 14 €) ou tarifs abonnements.
-  Vous pouvez acheter vos billets dès maintenant.

Imprimer l'article :